prise
de rdv
rdv en ligne

actualités

L'alimentation en pleine conscience

L’alimentation en pleine conscience quesaco ?

Elle repose sur 5 grands principes et nous permet de manger en se faisant plaisir tout en étant à l’écoute de notre corps et de ce que nous percevons.

  • Se consacrer à l’acte de manger et ne rien faire d'autre

La société d’aujourd’hui est faite de telle manière que nous ne consacrons plus de temps à faire une seule tâche, mais plusieurs en même temps. Manger, travailler, regarder la télé, faire les courses etc. notre attention est partout à la fois. Nous en oublions d’écouter nos sensations et les signaux que notre corps nous envoie. Je vous conseille, lorsque vous êtes en train de manger, de mettre de côté tout ce qui pourrait venir parasiter votre repas, notamment les écrans lumineux comme la télé, le PC, le téléphone. Prenez le temps, asseyez-vous à table, et dans un endroit calme propice à la prise alimentaire. Autrement dit, adieu le casse-croute avachi au bureau devant son ordinateur.

  • Connecter vous à vos sens, une merveille pour vous donner du plaisir

 Vous connaissez le dicton qui dit : On commence à manger avec les yeux ! La vue est le premier sens qui permet d’aiguiser notre appétit. 

Faites le test, prenez le temps de contempler votre assiette, les formes et les couleurs des aliments. Ensuite sentez les odeurs qui se dégagent de votre assiette et qui viennent éveiller votre odorat, puis placez l'aliment dans votre bouche (on a dit placer… pas manger 😊). Essayez de définir avec votre langue et votre palais les textures et les goûts qui s'en dégagent. Est-ce que celui-ci est fondant, sucré, salé ? Enfin, écoutez vos aliments chanter sous vos dents.. Croquant, craquant, croustillant ?

  • Prendre le temps de mastiquer et saliver

Pour rester sur les mauvaises habitudes que nous avons prises … Nous gobons tout sans prendre le temps de mastiquer ni saliver. Et pourtant, la mastication et la salivation ont des rôles très importants dans le processus de digestion et de satiété. La mastication est le premier signal que notre corps envoie à notre cerveau pour lui faire comprendre que nous sommes en train de manger. Elle permet également de faciliter la digestion des aliments en prédécoupant les fibres, les chaines glucidiques etc. La salivation quant à elle contient des enzymes qui prédigèrent nos aliments. Elle est donc essentielle dans le processus de digestion. Cependant, pas sûr que vous imprégniez suffisamment vos aliments de salive. Prenez l’exemple de la biscotte. Attendez-vous qu’elle soit bien imbibée, bien moelleuse et pâteuse pour l’avaler ?

Petit Test à faire chez soi : Compter combien de fois vous mastiquez un aliment avant de l’avaler… Il est rare de nos jours que nous mastiquions plus de 5 à 10 fois un aliment. Or il est recommandé de mastiquer entre 15 et 20 fois avant d’avaler. N’hésitez pas à regarder cette vidéo : https://fb.watch/6aS0MNmDlC/

Elle vous permettra de vous rendre compte que la texture de vos aliments joue également un rôle dans les signaux envoyés au cerveau et dans les quantités que nous consommons.

  • La satiété un signal qu’il est important de discerner

 Lorsque vous mangez, vous distendez les parois de votre estomac. La distension de celui-ci envoie au cerveau un premier signal de satiété. Le temps que vous allez consacrer à vos repas fait également parti des facteurs qui vous permettront de vous sentir rassasié. Il faut au moins 20 minutes à votre cerveau pour percevoir la satiété. Attention de ne pas vous forcer à finir votre assiette si vous n’en ressentez pas le besoin. N’allez pas à l’encontre des signaux que vous envoie votre corps.

  • Ses émotions savoir les gérer

 Qui n’a jamais craqué pour un carré de chocolat lors d’une déprime ? Oui le chocolat peut-être un aliment réconfortant, mais pourquoi culpabiliser par la suite ? Car vous ne profitez pas de cette dégustation, alors que vous en avez eu envie pour vous sentir mieux. Dans ces cas-là, soyez acteur et conscient, appréciez votre morceau de chocolat ou tout autre aliment. Accueillez-le comme une douceur, un réconfort. Prenez le temps de le déguster.

 

 

Retour aux articles